lundi 23 octobre 2017

23 octobre 2017 #25


23/10/17 25

Coucou les amis, je suis de retour pour un nouveau Monday Books. Au programme de la diversité, des romans, de la BD et un manga. 






♣ J’ai débuté ma semaine avec Le Foulard de sang de Jean-Louis Foncine. J’ai un certain nombre de romans à lire de cet auteur pour mon cours d’imaginaire de la création. Celui-ci est un recueil de contes, certains m’ont plu d’autre un peu moins, par moment je trouvais le temps très long.

♣ J’ai ensuite lu le tome 1 du manga The Grim Reaper and an argent cavalier de Irono. Je ne doutais pas une seule seconde qu’il allait me plaire. Ici, on reprend le mythe du vampire, le manga n’est pas sombre. L’action est tragique certes, mais le dessin déborde de clarté. On est dans un style qui mêle le médiéval et le fantastique.

♣Je me suis ensuite lancée dans la lecture du tome 2 des Chroniques Lunaires de Marrisa Meyer, Scarlet. Il m’a fallu énormément de temps pour être prise dans le récit. J’avais eu un souci de figuration avec le premier tome. Le déclic a finit par se faire, et j’ai u apprécier ma lecture. Elle était beaucoup plus fluide qu’avec Cinder où j’avais du mal à me représenter la ville, les personnages et les décors.

♣ Ma dernière lecture de la semaine est Chats noirs, chiens blancs de Vinci Vanna. On y découvre Gilla à l’aube de ses vingt ans qui quitte son Italie natale qui l’ennui pour se rendre à Paris et prendre des cours de photos. Point culminant de la bande dessinée, elle va être en proie à des apparitions de fantômes. Plutôt sympathique à lire, la BD est comme une flânerie à travers le Paris des années 60 et le Paris d’aujourd’hui et emprunt d’une part de fantastique absurde. 






Je commence Qui es-tu Alaska ? de John Green ce soir. 

Résumé : 
Miles Halter a seize ans et n'a pas l'impression d'avoir vécu. Assoiffé d'expériences, il décide de quitter le petit cocon familial pour partir loin, en Alabama au pensionnat de Culver Creek. Ce sera le lieu de tous les possibles. Et de toutes les premières fois. C'est là aussi, qu'il rencontre Alaska. La troublante, l'insaisissable et insoumise, drôle, intelligente et follement sexy, Alaska Young.


Le petit coin blabla


Cette semaine, j’ai un peu pris mon temps dans mes lectures. J’ai eu sur ma table de chevet deux lectures plutôt difficile pour moi. Tout d’abord, Le Foulard de sang. J’avais parfois l’impression de lire, mais de ne pas avancer. Je pense que je commence un peu à saturer de Foncine. Autant le cours me passionne, mais les romans par contre un peu moins. 

Ensuite, Scarlet. J’ai eu énormément de mal avec Cinder. Quand je lis, je m’imagine les décors, les personnages, comme si c’était un film qui se déroulait dans ma tête. Avec Cinder, c’était impossible. Je n’arrivais pas à imaginer le personnage. Moitié-humain, moitié-cyborg, comment, à quelle partie ? Autant vous dire, j’avais l’image de l’homme bicentainre  en tête, au début du film. Alors, je redoutais un peu le même scénario pour le deuxième tome. Point positif, le petit chaperon rouge est un personnage que j’adore dans les réécritures, donc ça m’a motivé. Point négatif, les aller/retours dans la narration entre Cinder et Scarlet. Pour tout vous dire, j’ai commencé le livre mardi soir, j’ai lu une centaine de page. Ensuite, j’ai reposé le livre et je ne l’ai plus touché jusqu’à vendredi après-midi. Comme je disais, il m’a fallu du temps pour entrer dans l’histoire, mais sinon j’espère qu’on retrouve Loup et Scarlet dans le tome 3.

Enfin, voilà, mes petits déboires niveau lecture de cette semaine. Dites-moi, que lisez-vous en ce moment ? 

mercredi 18 octobre 2017

Sommaire

Pour faciliter vos recherches, retrouvez ici un sommaire des auteurs par ordre alphabétique.

A

Ama Courtois, Cécile : Nordie, Guilendria, tome 1
Arnuold, Frédérique : Pour une meilleure vie, tome 1

B

Barr, Emily : Flora Banks
Becker, Tom : Photophobia
Bousquet, Charlotte : Le jour où je suis partie

C


D


E


F

Faucheux, Vincent : Le Prix à payer

G

Gagnol, Alain : Power Club, tome 1 : L’apprentissage

H

Hodier, Stéfanie : New Life
Hope, Oxanna : Lebenstunnel, tome 1 : Allégence
Hunziker, Laurent : Silhouettes 


I

Inudoh, Chie : Reine d'Egypte, tome 1

J


K

Kiriki, Kenichi : La Photographe, tome 1

L

Lockhart, Emily : Nous les menteurs

M

Madeleine, Bruno : Les Petits yeux étoilés
Maniscalco, Kerri : Autopsie, tome 1 : Stalking Jack The Ripper
Marcou, Frédéric : Voyage au pays de l’envie
Marot, Agnès : I.R.L

N

Nagano, Mei : Le Berceau des mers, tome 1

O

Oima, Yoshitoki : A Silent Voice, tome 1

P


Q


R


S

Somers, Nathalie : Roslend, tome 1
Sutherland, Krystal : Nos cœurs en désaccord

T


U


V

Vanconsin, Marie-Lorna : Projet Starpoint, tome 1 : La fille aux cheveux rouges
Van Wilder, Cindy : La Lune est à nous

W


X

Xia, Da : La Princesse vagabonde, tome 1

Y

Yoon, Nicola : Everything Everything
Young, Skottie : I hate fairyland, tome 1: Le vert de ses cheveux

Z

Zay, Dominique : Les enquêtes « polar » de Philippine Lomar, tome 1 : Scélérats qui rackettent
Zürcher, Muriel : Soléane, tome 1 

lundi 16 octobre 2017

16 octobre 2017 #24

16/10/17 24

Coucou mes chatons, 
Cette semaine j'ai beaucoup bouquiné. Sans plus tarder, je vous présente mes lectures passées et ma lecture en cours. 



  

          


 
♣ J’ai débuté ma semaine avec le tome 1 de Felicity Atcock - Les anges mordent aussi de Sophie Jomain. Une lecture qui m’a un peu traumatisée. Comprenez bien, j’adore les vampires et encore mieux quand on en reprend l’image sanguinaire et horrible. Mais ici, il y a beaucoup de sexe et je ne m’y attendais pas du tout, du coup, je me suis mise en PLS.
♣ Après mon traumatisme, je suis allée chercher du réconfort dans deux albums : Samiha et les fantômes et Va jouer avec le petit garçon, le deuxième m’a un peu mise mal à l’aise : cette histoire de monstre va très loin. Un tel album m’aurait fait peur petite.
♣ J’ai retenté le coup avec Sophie Jomain, mais sur quelque chose de plus soft : Les étoiles de Noss Head. J’ai adoré. Un roman fantastique avec sa part de romance. Et pour tout vous dire, c’est gnangnan, le grand amour, les papillons dans le ventre et tout, mais pour une fois j’ai apprécié.
♣ Une autre lecture qui m’a pas mal traumatisée, c’est La Pouilleuse de Clémentine Beauvais. Ici, l’auteur nous enferme dans un huis-clos avec des élèves de secondes qui ont enlevé une petite fille. Il est très dur moralement à encaisser.
♣ Ma dernière lecture de la semaine est Les Petites Reines de Clémentine Beauvais. On retrouve comme chez Cindy Van Wilder, le sujet des adolescents en surpoids qui vont ici être catégorisés de « boudins ». Le thème m’a énormément intéressée, un road-trip avec beaucoup d’humour, de sujets sensibles, mais la non-évolution du personnage principal m’a beaucoup embêtée. 



♣  Ce soir, je commence le tome 2 des Chroniques Lunaires de Marissa Meyer, Scarlet.  

Résumé : 
Bien loin de l'Asie et du royaume du Prince Kai, la grand-mère de Scarlet Benoit est portée disparue. Scarlet réalise alors qu’elle n’a jamais su qui était vraiment son aînée et quels dangers pouvaient bien la menacer. Quand elle rencontre Wolf, un mystérieux street-fighter qui semble savoir où est sa grand-mère, elle n’a d’autre choix que de lui faire confiance. C’est en menant leur enquête que Scarlet et Wolf croisent la route de Cinder. Ensemble ils se ligueront contre Levana, la vicieuse Reine lunaire prête à tout pour asservir les Terriens et épouser le Prince Kai.

Le petit coin « blabla »

En ce moment, je blablate beaucoup avec mon ordinateur, les objets : tout ce qui traine dans ma chambre en fait. Ce n’est pas vraiment nouveau, c’est même une habitude, mais c’est de plus en plus présent. Alors, je me suis dit « blablate sur le blog. Ça évitera que les voisins te prennent pour une folle », c’est que les murs sont très fins. 
Cette semaine-ci, il y a eu beaucoup de Clémentine Beauvais au programme. Alors non, je ne fais pas une crise Clémentine Beauvais. Une interview de l’auteur est prévue pour la fin du mois sur le blog La Bibli d’Emy et des bookovores, donc je me prépare et entretiens ma culture en même temps. Mise à part ça, comme je vous le disais plus haut, j’ai commencé à lire les romans de Sophie Jomain. PLS pour le premier tome de Felicity Atcock. Pour le coup, elle a commencé fort tout de même avec toutes ses scènes de sexes les unes derrières les autres. Heureusement qu’il y avait les Etoiles de Noss Head pour me consoler, je me suis sentie moins agressée pour le coup. 
Enfin, voilà, c’était mon petit moment de parlotte aujourd’hui.
Dites-moi les copains, avez-vous des lectures qui vous ont déjà traumatisées ?  Et que lisez-vous en ce moment ?





dimanche 15 octobre 2017

La Lune est à nous




Résumé :
Montrons-leur.
Montrons-leur même si ce sera toujours plus difficile pour nous. Nous, les grandes tailles, les hors-normes, les tronches qui se dissimulent au dernier rang de la photo de classe. Nous, les abonnés des coulisses, les absents des happy ends. Montrons-leur qu'ensemble nous serons capables de tout. Même de décrocher la lune ! 

Le roman dont on va parler aujourd'hui a été écrit par Cindy Van Wilder. Un nouveau roman de Cindy ! Je ne pouvais passer à côté. Il y a des lectures qui vous marquent. Des lectures que vous gardez au plus profond de vous, qui vous bouleversent par sa véracité et qui se vaut d'être lu. C'est le cas de La Lune est à nous

Connaissant déjà l'écriture de Cindy Van Wilder, je savais que ma lecture serait prenante. Par contre, je ne m'attendais pas à ce qu'elle soit aussi émotive.  J'ai été prise dans l'histoire. Ce roman m'a touchée tant par les mots, que par les personnages. J'ai accompagné Max et Olivia, je les ai portés avec moi, car je voulais les voir triompher, hurler à ce monde qu'eux aussi ils existent et que le fait d'être "hors-norme" n'est pas une tare. 

Olivia, adolescente sociable et investit dans les associations. 
Max, solitaire, complexé par son corps et qui vient de subir un choque émotionnel quant à sa situation familiale. 
Au centre de cette histoire, ces deux personnages qui vont se rencontrer et dont va naître une incroyable amitié. Il existe ces amitiés qui nous transforme, ces amitiés sur lesquelles on peut compter. (Elles sont rares et exceptionnelles.) Une amitié forte et sincère. Ce sont deux personnages atypiques que nous offre Cindy. Des personnages qui ne sont pas assez exploités dans la littérature à mon goût. Ils sont en surpoids et ça ils le payent cher. Ils sont jugés, humiliés, moqués par le regard et le dégoût des autres. Ce sont ces préjugés qui nous sont mis entre les lignes du roman. Ce sont des adolescents victimes d'humiliation et de cyber harcèlement : des menaces, des insultes, des méchancetés gratuites sur leur physique. 

J'ai aimé découvrir ces personnages, apprendre à les connaître, j'ai même parfois eu envie de rentrer dans les pages du livre pour les réconforter. Ils sont tellement crédibles et émouvants qu'ils ont été réels pour moi. Je n'ai jamais compris ces personnes qui prenaient un malin plaisir à rabaisser et se moquer des autres. Nous vivons dans un monde superficiel, intolérant et débordant de préjugés. Et ce ROMAN fait extrêmement de bien. 

Contrairement à ce que vous pourrez croire, ce roman n'est ni triste ni négatif. Il déborde d'énergie et d'espoir. Les personnages malgré leur peine et désespoir se soutiennent et se relèvent. 


Ce roman est plein de sourire, de pleurs et de colère : un torrent d'émotion. J'ai ri, été choquée, révoltée et je me suis sentie impuissante ; ce n'est pas qu'un simple roman. Olivia et Max sont des porte-parole. Dans cette société, nous sommes tous classés dans des cases. Il ne faut pas être trop gros ou trop mince, trop bête ou trop intelligent. Trop grande ou trop petite. Il faut être normal pour être accepté. Mais qu'est-ce que la normalité ? On a tous le droit d'exister et de vivre. 


Premier roman contemporain de l'auteure et c'est une réussite. Plein de vérités, c'est un roman de la tolérance qui aborde de nombreux thèmes : le racisme, l'homophobie, la grossophobie, le harcèlement moral ... J'aurais voulu avoir ce roman entre les mains à quinze ans. Aucune confiance en soi, complexée, persuadée d'être bizarre, anormale et une obsession autour de son poids. Mon moi de quinze ans aurait eu besoin de ce roman, j'ai eu besoin de ce roman. Il nous redonne un peu plus confiance et une bonne dose d'espoir, car on en a tous besoin.

Ce qui est à retenir dans ce roman sont les mots de Cindy Van Wilder, et cette façon si particulière qu'elle a de livrer son message par l'amitié qu'elle a créée et ce sujet sensible qu'elle a traité. La Lune est à nous est un livre à lire, alors si vous ne l'avez pas encore fait, foncer à la librairie et procurez-le vous, car ce roman est à vivre et à ressentir ! 


Titre : La Lune est à nous
Auteur : Cindy Van Wilder
Edition : Scrineo
Genre : Contemporain  - Jeunesse - Tranche de vie - Young Adult 
Nombre de pages : 394




jeudi 12 octobre 2017

Cascade Littéraire #7 - Septembre 2017


J’ai été plutôt sage durant le mois d’août, vous êtes mes humbles témoins. Pour ce mois de septembre, c’est à peu pareil. Avec la rentrée, les frais de scolarité, le loyer …. Tous les nombreux problèmes d’une étudiante, je n’avais plus beaucoup de sous. Vous allez surement ouvrir vos grands yeux, en disant « mais il y a plein de livre dans sa liste », et c’est vrai ! Et c’est ici qu’on se rend compte de mon vice : je ne peux m’empêcher d’acheter des livres. Comment ai-je fais ? Je remercie la marraine la bonne fée et je m'excuse d'avoir douter de son existence. Les bouquineries ! Et oui, heureusement que les livres d’occasions existent. Je peux toujours acheter et alimenter ma bibliothèque : la pauvre, c'est qu'elle a faim. 

On dira merci à Gibert Joseph, sans qui, je serais surement en train d'agoniser sous mon lit. Que c’est magique. Je m’émerveille à chaque fois. Payer un livre à trois euros quand même, c’est génial. Surtout quand le porte-monnaie est en souffrance. 

▓𝆺▓𝆺▓𝆺▓𝆺▓𝆺▓𝆺▓𝆺▓𝆺▓𝆺▓𝆺▓𝆺▓𝆺▓𝆺▓𝆺▓

♣ Mes achats d'occasions 


♣ Mes achats d'occasions pour mon mémoire


♣ Les achats en librairie


♣ Par un hasard de circonstance, je me suis retrouvée avec ces deux livres-là. Le premier, je ne l'ai pas encore lu, mais le second je suis enchantée de l'avoir eu pour moi. 


Et vous, mes chatons, quels ont été vos achats pour la rentrée  ? 

lundi 9 octobre 2017

9 octobre 2017 #23

9/10/17 23

Bonjour mes chatons, 
Aujourd'hui, je vous parle de mes lectures de la semaine passée et de ma lecture en cours. Alors, vous verrez, on a l'impression que j'ai énormément lue, mais en fait je n'ai lu que deux romans cette semaine. Ensuite, il y a beaucoup de mangas et d'albums. Comme je vous l'avais dit, j'ai très envie d'étendre mes lectures et ma culture dans le domaine des albums, donc quand j'ai un petit peu de temps, je profite pour me rendre au Furet et bouquiner un petit peu. 






♣ J’ai débuté ma semaine avec L’île du docteur Moreau de H.G Wells. Une lecture prévue très original que j’espère pouvoir intégrer dans mon mémoire. 

♣ J’ai ensuite lu Rentre dans le moule du dessinateur Le Cil Vert. J’ai beaucoup apprécié l’histoire, même si les flashbacks m’ont un peu gêné. 

♣ Je me suis enfin mise à lire les Détectives Conan de Gosho Aoyama. Oui, il m’en a fallu le temps. J’avoue que pour le coup, je me suis laissé emporter : j'ai lu les huit premiers tomes. 

♣ Quelques albums après un passage en librairie font également partis de la liste : Jumanji de Chris Van Allsburg, Tu m’attraperas pas de Thimoty Knapman, La princesse de l’aube de Sophie Bénastre et Je ne sais pas comment appeler mon chat d’Ella Bailey. Une mention spéciale pour Tu m’attraperas pas qui m’a fait éclater de rire et La princesse de l’aube

♣ Ma dernière lecture de la semaine est La lune est à nous de Cindy Van Wilder, dont je vous reparle très vite dans une chronique. 




♣ En ce moment, je lis le tome 1 de  Felicity Atcock de Sophie Jomain. Pour l'instant, je suis assez mitigé, j'espère donc les petits points qui me gênent et m'agacent auront leur explications. 

Résumé :
  « J’ai vraiment pas de bol, il aura suffit d’une morsure, d’une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça a commencé, et je ne sais pas non plus de quelle manière tout cela va finir. Quoi qu’il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de s’enterrer dans mon jardin, sera mon héros. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas ! Je veux retrouver ma vie d’avant, tranquille et… ennuyeuse à mourir. » Sauf qu’en voulant éloigner les ennuis, il arrive qu’on en attire d’autres… à plumes.


Et vous, que lisez-vous  ? 



dimanche 8 octobre 2017

Halliennales 2017


Les Halliennales 

Je vais réussir à l’orthographier correctement promis. Sans faute s’il vous plaît. Au moins, la dixième fois que je l’écris depuis le début de la semaine [sentez bien mon enthousiasme.] Alors, autant vous dire que mon panda warrior (mon téléphone, ou GSM) l’a carrément enregistré. C’est comme les noms d’acteurs coréens, il en connait quelques-uns et je le félicite de les écrire correctement. 

Bon, je blablate. Passons, au vif du sujet. Les Halliennales. Je trépigne d’impatience de pouvoir vous en parler depuis hier soir. Autant vous dire que je n’aurais pas pu écrire une ligne, notez à quel point j’étais crevée. J’ai quand même réussi à lire une centaine de pages de ma lecture en cours, La lune est à nous de Cindy Van Wilder avant d’aller rejoindre Morphée. Et on dit : merci à Cindy, même les yeux aussi petits que ceux d’un paresseux, je me suis accrochée. J’ai fait comme Tom (Tom&Jerry), j’ai mis du scotch sur mes cils. Non, sérieusement, ce livre est poignant moralement. 
Je blablate encore. Incorrigible que je suis. 

Les Halliennales, je n’y suis jamais allé. C’était donc la première fois. Par moment, je me demande où mon esprit va donc errer. Je me demande encore comment j’ai pu passer à côté l’an dernier. J’habite à Lille depuis un an, mais alors autant vous dire que je n’avais même pas fais attention. J’ai dû entendre le mot « Halliennales » une fois, mais je n’ai pas cherché à savoir ce qu’il en était. Oui, je suis très distraite, je sais. C’est locatif, c’est pour ça. Mon esprit n’était sûrement pas avec moi. 
Du coup, cette année j’étais bien réveillée et attentive alors il fallait absolument que j’y aille. Je m'y suis rendue avec quelques amies, notamment Mime de La Bibli d’Emy et des bookovores. 

Les Halliennales est un festival de la littérature de l’imaginaire à Hallennes-Lez-Haubourdin à Lille. Chaque année, un thème est mis à l’honneur et pour la sixième édition, c’était le frisson. 

J’ai été plutôt surprise en arrivant. Le festival se passe dans un complexe sportif, il y avait donc beaucoup d’espace, très bien utilisé par les organisateurs : un coin littérature et un coin goodies/objets, décoration et mode. 



Je pensais qu’il s’agissait d’un petit festival de « quartier » dirais-je, entendons-nous bien, ça n’a rien de péjoratif. J’ai donc été épatée par la foule et le nombre de personnes présentes que se soient en visiteurs ou en auteurs. Alors, je n’ai pas compté, mais il y avait beaucoup d’auteurs présents. 
Outre les dédicaces, il y avait des stands créateurs plus impressionnants les uns que les autres.  J’ai vu de l’impression 3D, un Fumseck, des totebags, badges, colliers et bijoux sous formes d’ailes de papillon, mais que du OUAH. Je n’en croyais pas mes yeux. Je pense, non, je suis certaine que ce qui m’a le plus impressionnée sont les mandragores et créatures en tout genre mis sous bocaux pour décoration. Là, à ce moment précis, on m’avait totalement perdue. Il m’en faut dans ma bibliothèque. C’est juste énorme !  



Alors, oui j’ai été très sage. Des témoins peuvent l’attester d’ailleurs. Tout ce que j’ai acheté était prévu sur ma liste. Je ne pensais pas qu’il y aurait des stands créateurs, alors quand je les ai vus, j’ai soigneusement rangé mon portefeuille. J’allais vite m’éparpiller, c’est fou comme la tentation est forte. Pour le coup, j’ai été contente de voir un salon littéraire avec des créateurs et du cosplay. J’ai même regretté de ne pas avoir mis mon cosplay steampunk pour le coup. 


C’est un salon que j’ai très apprécié et je serais prête à refaire sans y réfléchir à deux fois. Il est très convivial, simple et sans prise de tête. On est là pour échanger, découvrir et passer une bonne journée avec des auteurs autant passionnés que nous, lecteur. Il n’est pas trop grand, mais pas trop petit non plus. Beaucoup d’auteurs connus, d’autres qui le sont un peu moins et c’est ce qui est génial. Personnellement, en y allant je voulais découvrir des auteurs et des maisons d’éditions et c’est pile ce que j’ai fait. 

Ce qui est génial, c’est qu’on a accès aux auteurs, on peut leur parler, rigoler et avoir des petits chocolat (petit clin d’œil à Cindy Van Wilder), il était très bon ce chocolat d’ailleurs. Enfin bref, ma journée m’a comblée. 

Au niveau de mon programme, il y avait quelques auteurs que je voulais absolument voir : 

• Cindy Van Wilder (La lune est à nous – Scrinéo) 
• Agnès Marot (Quelques pas de plus – Scrinéo) 
• Sophie Jomain (Felicity Atcock, Les étoiles de Noss Head – J’ai lu) 

En priorité Cindy et Agnès Marot. Je ne peux pas aller en salon et ne pas aller les voir. Elles sont adorables toutes les deux et c’est un plaisir à chaque fois. J’en ai profité pour prendre la nouvelle édition de De l’autre côté du mur d’Agnès Marot, je n’ai pas pu résister. J’ai passé la semaine à y réfléchir et non, ça valait carrément la peine de prendre l’intégral. 


J’ai découvert sur place qu’il y avait Cassandra O’Donnell de présente également (je crois que je l’ai loupé sur le programme). On n’a malheureusement pas pu la voir, mais j’espère qu’elle sera présente à Montreuil en décembre. J’ai pu découvrir Franck Dive (Pérismer), Georgia Caldera (Nos chemins de travers, pour lequel j’ai beaucoup hésité. Le genre principal étant la romance, je me laisse quelques réserves encore), H.Roy (Les Els, après l’avis de Sophie Jomain, je suis décidée à le mettre dans ma wish list) Mime l’ayant pris, je lui ferais mes yeux de chat triste pour qu’elle me le prête. Notons d'ailleurs qu'ils ont tous finis dans ma wish list. Et Alex Evans (Sorcières Associées, que j’ai acheté.)



Je suis très contente de toutes ses découvertes. J’ai pu voir de nouveaux auteurs et de nouvelles maisons d’éditions que je ne connaissais pas du tout qui sont très chouette !