jeudi 18 janvier 2018

Chroniques Lunaires, tome 1 : Cinder



Résumé :
Humains et androïdes cohabitent tant bien que mal dans la ville de New Beijing.
Une terrible épidémie ravage la population.
Depuis l’Espace, un peuple sans pitié attend son heure…
Personne n’imagine que le salut de la planète Terre repose sur Cinder, brimée par son horrible belle-mère. Car la jeune fille, simple mécanicienne à demi humaine détient sans le savoir un secret incroyable, un secret pour lequel certains seraient prêts à tuer ….

Il m’a fallu énormément de temps avant de me lancer dans la lecture de la saga de Marissa Meyer. Le mix entre conte et science-fiction m’avait quelque peu freinée. Aujourd’hui, je le regrette un peu, car c’est surement l’un des points que j’ai le plus aimé dans ce roman.

Commençons par parler des points forts de ce roman. Il m’est impossible de ne pas vous parler de l’univers de l’auteure. Dans cette réécriture du conte de Cendrillon, celle-ci est un cyborg très doué en mécanique qui répare des robots dans son atelier avec l’aide d’Iko, son androïde. Tout comme dans le conte, notre Cendrillon vit avec sa belle-mère et ses demi-sœurs. Puis, nous avons le prince Kai. Je claque des doigts et tous les éléments du conte sont réunis dans l’histoire. J’ai trouvé que l’univers merveilleux se mêlait très bien avec l’univers futuriste que Marissa Meyer nous propose. C’est original, certains éléments du conte sont abordés de façon ironique, ce qui est plaisant et fait sourire. Le thème était excellent au début de ma lecture, et la réécriture semblait bien partie. J’ai beaucoup apprécié découvrir cette nouvelle Cendrillon, d’en apprendre un peu plus sur cette planète, sur l’épidémie qui ravage New Beijing.

Puis, je suis tombée dans une longue et terrible déception à la fin de ma lecture. Autant, l’univers m’a énormément plu, autant il n’était pas approfondi. J’ai eu énormément de mal à me représenter la ville de New Beijing et Cinder. Je suis quelqu’un de très visuel, alors dès l’instant où je n’ai pas réussi à me l’imaginer, à me figurer les personnages et la ville, je suis restée dans une lecture de façade. Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages. Ils sont très simplistes, mous, voir fade. Cinder m’est apparue peu creusée, pour être honnête je l’ai trouvée sans intérêt et c’est vraiment dommage, car c’est le personnage principal.

L’histoire est beaucoup trop prévisible. Le roman manque cruellement de suspens, de surprises, d’une chose qui le détacherait du reste. On reste beaucoup trop en surface, les descriptions sont minimes, et le roman souffre d’un manque de précisions

J’ai été très déçue par ce premier tome que j’ai trouvé pas assez développé et qui aurait mérité plus d’explications et de détails. Je n’ai que flotté autour de l’intrigue, je ne suis jamais vraiment entrée dans l’histoire et cela m’a énormément frustré.

Titre : Chroniques lunaires, tome 1 : Cinder
Auteur : Marissa Meyer
Edition : PKJ
Genre : Jeunesse – Science-fiction – Young Adult
Nombre de pages : 412


mardi 16 janvier 2018

Fangirl



Résumé :
Cath ne vit que pour et par l’écriture. Elle est une fan inconditionnelle de la série de roman à succès Simon Snow … au point de rédiger elle-même les aventures de son héros préféré, en attendant la parution du dernier tome ! Elle vit dans une bulle qu’elle ne partage qu’avec Wren, a sœur jumelle, loin de toute vie sociale.
Pourtant, c’est désormais en solo qu’elle devra affronter le monde extérieur. Wren vient de lui annoncer l’impensable : cette année, à la fac, elles feront chambre à part. Cath saura-t-elle s’ouvrir aux autres et profiter de sa vie étudiante ? Et l’amour, dans tout ça ?



Coucou mes chats, je suis de retour pour une nouvelle chronique coup de cœur. Le roman dont je vais vous parler a été une véritable découverte pour moi. Il est vrai qu’avant ces deux dernières années, je ne lisais pas tellement de contemporain jeunesse. C’est donc avec ce roman que je me suis lancée et j’ai adoré cette expérience.

Vous êtes une lectrice invétérée et amatrice de fanfiction, vous devriez lire la suite de cet article …

A la lecture du résumé, j’ai tout de suite été emballée. Tout d’abord, car les romans évoquant les fanfictions, il n’y en pas beaucoup, ensuite parce qu’il m’a été conseillé et ensuite pour la couverture qui m’a tout de suite plongée dans l’univers du roman et j’ai littéralement dévoré ces 508 pages que je n’ai même pas vu passer. Pour ceux qui ne connaissent pas le terme, la fanfiction comme son nom l’indique est une fiction écrite par des fan. Il s’agit de récits qui s’appuient sur l’univers d’une série, saga, livre et qui sont postés sur internet à travers différentes plateformes. La plus connue à mon sens est Fanfcition.net. 

Parlons un peu de l’histoire. Cath et Wren sont jumelles et partagent tout : fringues, chambre, sorties, passions, hobbies. Mais un grand changement va tout chambouler. A leur arrivée à l’université, Wren décide de faire chambre à part. Cath va très mal vivre cette séparation. Elle va devoir se faire à l’idée de se retrouver toute seule pour affronter cette nouvelle vie qui s’impose à elle, loin de son père, avec une colocataire autre que sa sœur. Très proche de sa sœur jumelle, elle est effondrée quand elle apprend que celle-ci décide de ne pas partager sa chambre avec elle, alors qu’elle a choisi cette fac uniquement pour être avec elle.
Cath va alors se réfugier dans la fanfiction qu’elle écrit : Carry on qui reprend les personnages principaux de sa saga préférée Simon Snow.

Cath est une fille très solitaire, plutôt calme, timide et renfermée. Elle a du mal à s’adapter et à s’intégrer à la fac. Wren, très dynamique et sociable, est une jeune fille très enjouée qui ne reste pas en place et qui a un désir très important d’indépendance. Fêtarde et extravertie, la situation va très vite déraper.

Pour être honnête avec vous, la dernière phrase du résumé « Et l’amour, dans tout ça ? » m’a fait très peur au début de ma lecture. Quand on voit le nombre de pages de ce roman, on se demande vite si l’histoire ne va pas tourner en rond autour de la romance.
Nenni !
Il y a bien plus derrière ce roman. Fangirl est l’histoire de cette adolescente dans le monde de l’université et de la façon dont elle va surmonter ses peurs, apprendre du monde qui l’entoure, grandir et évoluer. Rainbow Rowell va traiter de problèmes familiaux (la mère des jumelles les a quittées quand elles étaient petites), aborder les relations amoureuses, le passage à l’âge adulte, la difficulté de s’adapter, le fait de vouloir avoir la liberté de faire ce que l’on veut, la passion littéraire. On se plonge dans Fangirl avec joie, et on peut y retrouver une similarité avec notre propre vie. Faisant partie de la génération ayant grandi avec Harry Potter, je n’ai pu m’empêcher de sourire à ce clin d’œil.

J’ai adoré cette idée de la fanfiction. Cath fan inconditionnel de Simon Snow veut demeurer plus longtemps dans cet univers qui la fascine et passionne.
J’ai beaucoup apprécié toutes ses réflexions autour de l’écriture, de l’inspiration, des choix de sujets … Comme j’écris également, ça m’a énormément plu que l’auteur aborde ses points. En parlant d’écriture, on retrouve à chaque fin de chapitre un extrait des romans de la saga Simon Snow ou de la fanfiction de Cath …. Ce qui m’a réellement donné envie de les lire. Malheureusement, la saga n’existe pas. Se tape la tête contre le mur. Tentative de consolation : la fanfiction Carry on a été publiée. Ça va déjà beaucoup mieux.

Je me suis sentie assez proche du personnage de Cath. Il est très facile de se retrouver dans l’un ou l’autre des personnages. Entre Cath et Wren, il y a également Reagan, la colocataire rebelle de Cath que j’ai adoré, elle donne un côté plus vif et spontané à l’histoire. Lévi, le garçon sympathique et Nick, très ambitieux. J’ai eu très souvent envie de les rejoindre pour boire un bon pumpkin spice latte avec eux. Sauf Nick, lui j’avais très envie de lui taper dessus. Non, non, je suis très pacifiste.

Les personnages sont très attachants. Je pense d’ailleurs qu’ils sont le plus important dans ce roman. Ils apportent tous quelque chose à l’histoire et la rende plus accessible au niveau des thèmes qu’elle aborde. J’ai été conquise par ces différents thèmes : l’abandon, la solitude, l’alcool, l’amitié, la passion littéraire. Le style de l’auteure est fluide, facile à suivre et elle m’a donné une impulsion de lecture que même moi je n’ai pas compris. Tellement pressée de connaître la suite que je l’ai lu d’une traite.

Fangirl c’est une histoire qui fait son propre chemin à son propre rythme. Un cheminement qui se laisse lire par des personnages vrais, des dialogues et des situations parfois marrantes et parfois émouvantes.


Titre : Fangirl
Auteur : Rainbow Rowell
Éditeur : Castlemore
Genre : Contemporain - Romance
Nombre de pages : 508
Prix : 16, 90€ 


vendredi 12 janvier 2018

Rétrospective fin d'année 2017 et Bonne année


Mes lectures de fin d'année


Durant les dernières semaines de l'année 2017, j'ai lu Mulberry Tree, une nouvelle de Cindy Van Wilder que j'ai beaucoup aimé. L'histoire est construite sur des fragments, j'ai trouvé l'écriture très poétique. C'est une nouvelle émouvante, pleine d'espoir et revigorante ❤ J'ai ensuite lu durant la veille de Noël, lu What Light de Jay Asher. Une très jolie lecture, toute douce parfaite pour les fêtes de Noël. J'ai continué mon périple de lecture avec Entre II mondes de D.Lygg et j'ai terminé avec le tome 19 des Légendaires de Patrick Sobral. Un tome qui m'a laissé plutôt muette, je suis totalement perdue dans l'histoire et j'ai un peu peur de la tournure du prochain tome. J'ai peur d'être déçue, c'est une bande dessinée que je lis depuis 4 ans maintenant. 

Mes lectures d'albums 


Pour les albums, je n'en ai lu qu'un seul pour la fin d'année, A l'intérieur des méchants de Clotilde Perrin. Etant en voyage il était assez difficile de me procurer d'autres albums. J'avais emporté celui-ci avec moi pour l'utiliser comme sujet pour l'un de mes cours. Avec cet album, j'ai replongé en enfance ! J'étais toute émerveillé par les nombreux rabats. Loup, ogre et sorcière sont prêts à nous dévoiler leurs secrets les mieux cachés. Le concept est vraiment génial. J'ai beaucoup aimé les systèmes d'animations. L'album est amusant, plaisant à regarder et propose même des histoires. 

 Que je suis en train de lire ? 


Offert à Noël, le tome 3 de la saga de Marissa Meyer, Les Chroniques Lunaires est sagement posé sur ma table de chevet. Pour l'instant je n'ai lu que cinq pages, il me sera donc difficile de vous dire ce que j'en pense 😊 Mon déclic pour cette saga s'est fait avec le tome 2 : Scarlet. J'ai très hâte de la retrouver et de découvrir Cress. 

Mon année 2017

J'ai lu 88 lires durant l'année 2017. Je suis assez impressionnée par moi-même. Il est vrai que je lis énormément de livres et que je lis plutôt vite, mais ça me semble quand même beaucoup. N'oublions pas que je suis facilement impressionnable, alors peut-être que 88 vous semble normal. Moi, j'écarquille les yeux et fait des loopings. 

Le livre que j'ai le plus recommandé 


Je ne compte plus le nombre de fois où j'ai dû en parler. Everything Everything de Nicola Yoon, parce que je ne m'attendais pas à être autant émue par ma lecture. Ce n'est pas seulement l'histoire d'une adolescente malade, c'est également le récit des premières fois, de la maturité, et l'aspect psychologique qui ressort de la fin de l'histoire m'a beaucoup touché. 

Le livre qui m'a donné l'inspiration 


Memorex de Cindy Van Wilder. Le roman qui m'a donné envie de travailler sur les monstres artificiels. 

Mes meilleurs lectures 




Ma fin d'année

Le mois de décembre n'a pas été très florissant de mon côté. J'ai été très malade, j'ai croulé sous les dossiers, j'ai commencé un déménagement et je suis rentrée chez mon père. Mes lectures ont tourné au ralenti et je n'ai pas du tout avancé sur mon programme ! 

Mais Noël est une période que j'adore. On fait le sapin, on décore la maison, on prépare nos cadeaux et le repas de Noël ♥ Il y a beaucoup trop de joie, de magie et d'étincelles en moi. Et même un rhume, angine, bronchite où je ne sais quelle maladie agaçante ne pouvait m'enlever mon excitation. Cette année, j'ai participé à un dîner de Noël avec des amies. Je me demande pourquoi je ne l'ai pas fait plutôt. Je trouve le concept très sympa. Nous nous sommes organisé ce que j'ai appelé une pioche cadeau dans la hotte du Père Noël. Le principe était d'acheter un cadeau (avec un budget de prédéfini : pas plus de 5€) et ensuite les cadeaux étaient distribués sur système de tirage au sort. J'ai reçu des mitaines, du caramel au beurre salé et des chamallows 😃 c'était bien choisi, j'étais très contente de les recevoir. 

J'ai mangé dans mon restaurant Thaï préféré et j'ai pris l'avion : direction Abidjan. 
Les fêtes de fin d'années ont été plutôt mouvementées chez moi. Rien de grave en fin de compte, mais il y a eu beaucoup de panique. J'ai été très heureuse de retrouver mes petits frères pour ce Noël. J'avais très envie de les mettre dans ma valise et de revenir avec eux d'ailleurs. 

Une fin d'année mouvementée, mais un début d'année dans la même lignée. C'est la folie depuis que je suis rentrée. Je suis débordée par les travaux à rendre et demain, je déménage, ce n'est pas tout de suite que je vais pouvoir me reposer. Je suis essoufflé avant même d'en être arrivé à la moitié. 


Mes vœux 



Je vous souhaite une très bonne année 2018. 2017 s'éloigne loin derrière nous et 2018 s'installe un peu plus. Déjà le 12 janvier, j'ai dû mal à réaliser. On ne s'en rend pas compte, mais le temps passe vite tout de même. Je vous souhaite une année pleine de santé, de joie et de réussite. Dans notre périple de la vie, une nouvelle année est comme le début d'un nouveau chapitre. 12 chapitres, 365 pages pour réaliser nos rêves et vœux les plus chers. 

Bonne année mes chatons ! 

vendredi 29 décembre 2017

Entre II mondes



Résumé :
À Hidden Hills, petite ville de la province d’Alberta dans les Rocheuses canadiennes, Moïra mène une vie sans histoires aux côtés de ses grands-parents adoptifs. Mais très vite, la jeune femme découvre que sous les aspects d’une vie tranquille et ordinaire peuvent se cacher bien des secrets. C’est au travers de ses rêves et de sa relation naissante avec un jeune homme nommé Tristan, qu’elle se sent troublée.
Elle prend véritablement conscience de sa différence lors de l’apparition d’étranges phénomènes liés à ses nouvelles capacités, qu’elle doit apprendre à maîtriser rapidement. Mais ses dons l’éloignent malgré elle de ceux qu’elle aime. Ils font également de Moïra la proie d’êtres mal intentionnés, des créatures œuvrant pour le compte de leur puissant maître resté dans l’ombre, et venues d’un monde ancien et oublié par les Hommes.

Avant de commencer, je souhaiterais remercier l’auteure et les éditions Hélène Jacob pour m’avoir contacté et donné l’occasion de découvrir ce roman. J’aime découvrir de nouvelles maisons d’éditions, de nouveaux auteurs et les soutenir.

Avec Entre II mondes, nous faisons la connaissance de Moïra, adolescente canadienne qui n’a pas connu ses parents et qui vit avec ses grands-parents adoptifs. Une adolescente ordinaire qui voit son mode chamboulé par d’étranges rêves et des migraines insupportables. Moïra bascule dans un monde dont elle ignorait l’existence, et surtout elle devient la cible d’étranges créatures et va devoir protéger les personnes qu’elle aime.

Ce roman est une romance adolescente sur un fond de fantasy. Du moins, c’est qui ressort du premier tome. Habituellement, j’ai du mal à accrocher quand la romance prend trop de place dans le roman, mais l’histoire de Moïra et Tristan se laisse lire toute seule, elle est mignonne et plaisante. Toute la première partie du roman se concentre sur Moïra et Tristan : leur premier sentiment, leur premier émoi, l’évolution de leur sentiment et de leur relation. L’importance de leur histoire d’amour prend le pas sur l’intrigue au détriment du fantastique, et c’est ce que j’ai trouvé dommage.

Si l’histoire d’amour est imposante, elle se laisse néanmoins lire, car elle est traitée avec allégresse. Le personnage principal, Moïra, est celle qui m’a le plus intéressé et piqué au vif. Elle a du caractère, elle est marrante, elle évolue et ne reste pas planté là sans rien comprendre : elle agit. Moïra est un personnage crédible, elle est courageuse, mais peu avoir peur et prendre de mauvaises décisions, et c’est ce qui la rend plus humaine et accessible à son lecteur. Tristan de son côté est un personnage que l’on découvre surtout au fil de sa relation avec Moïra. Le réel problème de ce personnage est son incapacité à communiquer, lorsqu’il est confronté à un problème, il disparaît de la circulation. C’est qui m’a le plus agacé, j’avais l’impression d’être coincé dans un cercle vicieux avec lui.

Au niveau de l’intrigue, on ressent le côté du tome introductif. Les révélations arrivent au fur-et-à-mesure, de façon à laisser le doute planer et le mystère s’élargir autour de l’identité des personnages. La deuxième partie du roman est plus intense, les attitudes étranges se présentent et les questions se bousculent.


Le style d’écriture est plutôt fluide, un peu hésitant parfois, mais très accessible et agréable à lire. Entre II mondes est un roman qui a su piquer ma curiosité, malgré le côté introduction et le fantastique qui paraît un peu disparate. Je suis curieuse de découvrir la suite et d’en apprendre un peu plus sur les grands-parents de Moïra et sa meilleure amie. 

Titre : Entre II mondes, tome 1 : Réminiscences
Auteur : D.Lygg
Edition : Hélène Jacob (ebook)
Genre : Fantasy - Jeunesse -
Nombre de pages : 196

vendredi 22 décembre 2017

Bilan automnal


Coucou mes chats 

Depuis le début du blog, cette idée d'article me trotte dans la tête. Il était même prêt avant l'article de présentation. Je suis contente de pouvoir enfin le lancer. A chaque fin de saison, je vous propose de nous retrouver pour un bilan. L'automne étant maintenant terminé, j'ai voulu vous faire le petit bilan de ces derniers mois écoulés. 


Mission plaid et thé 
Avec le début de l’automne, j’ai enfin pu ressortir le super plaid en laine que ma mère m’a tricoté et offert à Noël l’année dernière. Il est tout doux et tout chaud (je l’adore). Bien enroulée, je sors mon mug de thé et je regarde la tempête de pluie par la fenêtre.

Le thé 
C’est la grande joie de l’automne de pouvoir ressortir ma palette de thé.

L’art de s’illustrer dans les bêtises 
Rien ne sert de le cacher, je suis une véritable catastrophe ambulante. Et niveaux bêtises, j’en fait beaucoup et le plus drôle c’est que je ne le fais même pas exprès. Mon niveau de karma est tellement bas en ce moment que je ne m’étonne plus de rien. La nouveauté cet automne, était de tomber sur une surface plate, je ne vous dis pas les blessures que j’ai eues aux genoux et aux mains.

Le salon du chocolat
Le début de l’automne rime avec chocolat pour moi. Du 30 octobre au 1er novembre, il y a le salon du chocolat et depuis 5 ans, j’y vais à chaque fois. Je ne survivrai pas sans mes doses de chocolat et c’est une nouvelle occasion de vider mon porte-monnaie. Pas sûr que le porte-monnaie apprécie ! 



Un dessin animé 
Re-regarder mes dessins animés préférés pour retomber en enfance. Cette année, il s’agit des Winx. J’étais très accro quand j’étais petite. Je fus très contente de revoir mes petites fées et de pouvoir me remémorer les épisodes et chanter à tue-tête dans ma chambre pour embêter les voisins. J’en ai profité pour regarder la saison 6 que je n’avais toujours pas vu.

Les feuilles d’automne 
Vous allez dire que je suis bizarre, mais pendant l’automne j’adore m’installer près de la fenêtre et fixer les arbres en face de ma chambre pour observer les couleurs d’automne.

Le Starbucks 
J’ai récemment découvert le plaisir de s’installer à une table dans un café avec une boisson chaude et de travailler. J’ai trouvé un nouvel endroit d’inspiration. Je sens que le Starbucks va souvent me voir en activité d’écriture. 

Le Bullet journal 
Au début de l’automne, j’ai décidé de me mettre au Bullet Journal. Au départ, c’était juste pour pouvoir m’organiser au niveau de mes lectures et de la fac. Il y avait énormément de choses à faire et j’ai eu un très gros souci de mémoire. J’ai d’ailleurs appelé mon cerveau « le triangle des Bermudes », j’ai encore du mal à retrouver les infos. Alors, je me suis dit que ce serait bien que je puisse tout noter, et tant qu’à faire que ce soit beau à regarder et bien présenté. 

Loisirs créatifs 
L’automne, c’était le moment de la nouveauté pour moi. Je me suis mise au bricolage, alors je n’ai pas tenté de monter un meuble, le dernier que j’ai fait n’avait que 6 vis sur 24 et récemment, il n’allait pas très bien. Cela a commencé quand j’ai peint du papier journal pour en faire du papier cadeau pour un swap, ça m’a plu. J’ai trouvé une nouvelle façon de me concentrer. Ma dernière création : des armoires à cadeaux offertes pour le dernier concours de l’Avent sur le blog.

Le retour des insomnies 
Un gros problème qui n'est toujours pas réglé. Mes débuts dans le monde supérieur universitaire, c’est accompagné de période d’insomnies chroniques. En général, je les ai début décembre, en janvier et juin. Le stress n’est vraiment pas un bon ami, moi, je vous le dis.  Le petit bout de chance que j’ai dans toute cette histoire c’est d’avoir un peu de répit et quelques heures de sommeil de temps en temps. Je peux avoir une nuit de 4h, c’est toujours bon à prendre.

La fac 
Au début de l’automne, j’ai entamé ma dernière année universitaire. Pour ceux qui se le demandent, je suis en master littérature de jeunesse à Lille. C’est une formation qui me plaît énormément. Elle est très intense, demande beaucoup de travail, mais la connaissance qu’on acquiert vaut le coup. Nouvelle année, dernière année, nouveau problème : définir son sujet de mémoire, faire une hypothèse, une problématique et trouver un plan. Je me demande si on peut faire pire niveau galère étudiante ! Je travaille sur la représentation du monstre artificiel dans la littérature Young Adult. Un sujet qui me plaît, mais pour l’instant je surfe de façon hésitante sur ma problématique. 




Côté série, comme vous le voyez ci-dessus, j’ai surtout regardé des dramas. Une période très addictive, je dois vous avouer. Je les enchaînais à une rapidité forte impressionnante. Puis, j’ai terminé une vieille série américaine qui traînait en longueur et commencé la saison 3 d'Outlander que j'attendais avec impatience. 



Miraculous Lady Bug 
Depuis le temps qu’on m’a dit de regarder ce dessin animé, il était temps que je le fasse. J’ai profité d’un weekend où j’étais clouée au lit très malade pour regarder l’intégrale de la saison 1 sur Netflix. Et que dire, c’est magique ! Je regarde avec réticence les nouveaux dessins animés qu’on nous propose depuis 3-4 ans, mais pour le coup, cette série est tellement bien faite que j’attends la saison 2 en sautillant.

Math se fait des films 
Et si on parlait youtubeur. Il y a très longtemps, une amie m’a montré une de ses vidéos. Le déclic est survenu début décembre, j’ai regardé une grande partie de ses vidéos, enroulée dans ma couette en mode découverte et rigolade.

Paf la mouche 
Côté jeux de société, j’ai découvert totalement par hasard ce petit jeu fort sympa. Le but du jeu : lorsqu’une carte tapette apparaît, il faut taper les mouches dont la couleur est la plus présente. Il faut être adroit, rapide et avoir de super réflexes. Tout simple, sans prise de tête, ce jeu m’éclate, crise de fous rires assurés lorsque je joue avec ma meilleure amie.

S’envoler 
Que diriez-vous d’un petit tour en montgolfière ? Un petit tour en montgolfière le temps de 10 mn, le temps de s’émerveiller, de prendre des photos et d’avoir l’impression de flotter sans les 15 kg que doit peser la montgolfière. 

⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔

C'est ici que se termine notre bilan automnal. J'espère qu'il vous aura plu. C'est un article que j'avais très envie de faire et qui sera présent sur le blog à chaque fin de saison. Si vous avez des remarques ou quelque chose à partager avec moi, vous pouvez le faire en commentaire, j'y réponds avec plaisir. 

En attendant, je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année. 

mercredi 20 décembre 2017

Le Paris des merveilles, tome 1 : Les enchantements d'Ambremer


Résumé :
Paris, 1909. La tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes se baignent dans la Seine, des farfadets se promènent dans le bois de Vincennes... et une ligne de métro relie la ville à l'OutreMonde, le pays des fées, et à sa capitale Ambremer. Louis Denizart Hippolyte Griffont est mage du Cercle Cyan, un club de gentlemen-magiciens. Chargé d'enquêter sur un trafic d'objets enchantés, il se retrouve impliqué dans une série de meurtres. L'affaire est épineuse et Griffont doit affronter bien des dangers: un puissant sorcier, d'immortelles gargouilles et, par-dessus tout, l'association forcée avec Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien... 




Aujourd’hui, parlons un peu fantasy avec le premier tome du Paris des merveilles de Pierre Pevel. C’est avant tout la couverture qui m’a attiré, et je ne le regrette pas une seule seconde. J’ai adoré ce roman. Tout ce qui le compose m’a charmé.

A la manière d’un conte, l’auteur nous fait plonger dans le Paris du XXe siècle entremêlé à un monde féerique. Ses deux mondes se mêlent très bien, c’est maîtrisé, fluide et le rendu est superbe. Le Paris de la Belle époque est respecté et propose même un petit plus ; l’auteur nous le rend magique avec toutes sortes de créatures fantastiques. L’univers est bien défini, il est riche et fait rêver. Pierre Pevel a utilisé les ingrédients parfaits pour ce roman, il m’a totalement hypnotisé.

L’histoire est palpitante et se construit comme un puzzle au fil des pages. Ce que j’ai trouvé absolument incroyable c’est la capacité de l’auteur à mêler les genres entre eux. Les enchantements d’Ambremer est certes un roman de fantasy, mais il est aussi un roman à suspense. A la manière d’un roman policier, une enquête est menée tout au long du récit, mais en gardant sa part de magie. J’ai trouvé ça, original et génial comme concept.

L’écriture de l’auteur est fluide, prenante et très agréable. Les descriptions sont précises et totalement enchanteresses.

Pour ce qui est des personnages, j’ai très vite accroché avec le héros, Griffont. Il est très intelligent, amusant et parfois un peu loufoque. Il n’est ni prétentieux, ni stéréotypé et le tandem qu’il forme avec la baronne de Saint-Gil est absolument hors du commun. Isabel de Saint-Gil, forte, déterminée, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et va au-devant des dangers. Elle est cette héroïne mystérieuse qui ne nous laisse pas le temps de nous ennuyer. Ces deux personnages créent un ton humoristique et léger.


J’ai adoré suivre ces deux personnages à travers une époque qui me fait rêver. C’est un excellent roman de fantasy, car il met en place un monde qui transporte son lecteur avec lui. Ce roman m’a fait voyager. 

Titre : Le Paris des merveilles, tome 1 : Les enchantements d’Ambremer
Auteur : Pierre Pevel
Edition : Bragelonne
Genre : Fantasy – Steampunk
Nombre de pages : 382

mardi 19 décembre 2017

Wishlist #3 [Noël]


Coucou mes chatons



On se retrouve pour une nouvelle wishlist sur le blog. Récemment, j'ai voulu faire une petite blague à l'un de mes proches en lui envoyant ma wishlist téléchargée depuis livraddict. Je peux vous dire que la tête qu'elle a faite en valait le coup. Vous voulez le nombre exacte ? Allez, je vous le donne : 485. Je pense que je peux faire mieux ! [Non pas que je me lance des défis.]

Pour cette période, j'ai eu envie de vous parler de ces livres qui me font énormément envie. Cette wishlist ne présentera que des livres déjà sorties et présent en librairie. J'ai écumé les prochaines sorties du mois de décembre et mis à part les mangas pour des séries déjà en cours, il n'y a rien qui a su capter mon attention. 

Vous êtes prêt ? Je vous déroule ma liste de Noël !


⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔

Contes des royaumes (Poison, Charme, Beauté) de Sarah Pinborough

Résumé 

Blanche-Neige, Cendrillon, La Belle au bois dormant ... 
Rappelez-vous les princesses en péril, les courageux princes, les pommes empoisonnées, les bals enchantés, les fuseaux ensorcelés... et à présent ouvrez ce livre et plongez dans les véritables histoires, telles qu'elles n'ont jamais été révélées.

Cela fait à peu près quatre ans que j'ai découvert ce roman et que j'ai eu envie de lire. Je ne désespère pas pour autant, je finirais bien par le lire un jour.  


⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔

Les passeurs d'histoires de Mechthild Gläser

Résumé 
Amy a un don fabuleux:
Elle peut plonger au cœur des livres!
Le Petit Prince,
La Belle au bois dormant,
Le portrait de Dorian Gray,
Le Livre de la jungle,
Peter Pan,Le chien des Baskerville,
Alice au Pays des Merveilles,
Orgueil et Préjugés...

Lorsque Amy se rend compte qu'un grand danger menace ces chefs-d’œuvre,elle fera tout pour les protéger et vivra une aventure hors du commun.

J'en ai très peu entendu parlé, mais j'étais présente lors de sa mise en rayon en librairie et le soir-même il était dans ma wishlist. Le résumé lu j'étais déjà convaincue, ce livre ne peut que me plaire et j'ai très hâte d'accompagner Amy dans ces histoires hauts combien magique. 

⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔

La fée, la pie et le printemps de Elisabeth Ebory 

Résumé 
En Angleterre, les légendes ont été mises sous clé depuis longtemps. La fée Rêvage complote pour détruire cette prison et retrouver son pouvoir sur l'humanité. Elle a même glissé un changeling dans le berceau de la reine... 

Mais Philomène, voleuse aux doigts de fée, croise sa route. Philomène fait main basse sur une terrible monture, des encres magiques, un chaudron d'or et même cette drôle de clé qui change de forme sans arrêt. Tant pis si les malédictions se collent à elle comme son ombre... Philomène est davantage préoccupée par ses nouveaux compagnons parmi lesquels un assassin repenti et le pire cuisinier du pays. Tous marchent vers Londres avec, en poche, le secret le plus précieux du royaume.

Ce roman à l'air féerique et enchanteur tout en gardant le côté obscur de certaines de ces créatures, et c'est qui me plait le plus. Je dois vous avouer que la couverture m'a attirée comme un aimant quand je l'ai vu en librairie. 

⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔

Quelqu'un qu'on aime de Séverine Vidal

Résumé 
Matt et son grand-père Gary partent à la poursuite des souvenirs sur les routes de l'Ouest américain.

Embarquez dans un road trip pour partager les destins d'une véritable "famille de route".
Des histoires atypiques, des personnages terriblement attachants, des générations qui se croisent...
... pour un roman bouleversant.

Une amie m'en a beaucoup parlé et m'a donné envie de le lire. Il semble tellement émouvant qu'il faudra prévoir le paquet de mouchoir avec le roman. 

⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔


Six of crows (tome 1) de Leight Bardugo

Résumé
Ketterdam : une ville grouillante de malfrats où tout s’achète si on y met le prix. Ce principe, personne ne l’a fait autant sien que Kaz Bekker, dit « les Mains Sales ». Quand le voleur se voit offrir une mission impossible mais qui le rendra riche, il réunit son équipe : un soldat assoiffé de vengeance, un tireur d’élite accro au jeu, un jeune fugueur des beaux quartiers, une espionne défiant les lois de la gravité, et une Grisha aux puissants pouvoirs magiques. Six dangereux hors-la-loi seuls capables de sauver le monde – s’ils ne entre-tuent pas avant...

Ce roman-là est à lire absolument et je trépigne d'impatience de l'avoir dans ma bibliothèque. N'oublions pas, ils sont méchants et c'est une des choses qui fait qu'on les adore. 

⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔

Arcadia de Fabrice Colin 


Résumé 
« Votre âme s’est étourdie aux lumières de Londres, et vous avez oublié que Camelot était le coeur d’Arcadia… » Londres, 1872. Dans le monde d’Arcadia, la réalité a les couleurs du rêve : un royaume idéal, baigné de féerie arthurienne, dans lequel les ministres sont poètes et les artistes sont rois, où le futur est tabou et la mort improbable. Un jour pourtant, d’étranges présages viennent troubler la sérénité de la belle capitale. Neige bleutée, vaisseau fantôme… Le peintre Rossetti et ses amis se sentent mystérieusement concernés. Cent quarante ans plus tard, dans un Paris agonisant plongé sous les eaux, quatre jeunes gens férus d’art victorien entendent le même appel, et s’apprêtent à déchirer le voile qui sépare les deux mondes.

Il y a ces livres qui terminent dans votre wishlist sans que vous sachiez vraiment pourquoi. Le résumé de ce roman est plutôt flou, je ne sais pas du tout où il veut nous emmener, mais je ne sais pas il y a quelque chose qui me dit "lis-le". Les mondes semblent s'imbriquer, ça me semble complexe mais, si l'auteur est aussi bon que j'ai entendu dire, alors ce roman doit être incroyable.

⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔⬹⤔

C'est ici que ma liste de Noël s'achève. J'espère qu'il vous aura permis de découvrir de nouveaux romans. Quelques petits commentaires sont les bien venus si le cœur vous en dit, j'y répondrai avec joie. 

Je vous souhaites de bonne fêtes mes chats !