mercredi 9 août 2017

Photophobia


Résumé : 
Quand ils arrivent dans la ville de Saffron Hills, Darla et son père sont bien décidés à prendre un nouveau départ. Malheureusement, Darla s'intègre difficilement dans son lycée, où tous les élèves sont obsédés par les selfies, les grosses voitures et les concours de beauté. Sa situation ne fait qu'empirer quand elle commence a avoir des visions qui la projettent dans le corps d'un meurtrier qui semble s'attaquer à des étudiants de son campus.



C'est avec curiosité que je me suis lancée dans la lecture de Photophobia. J'ai vu ce livre en librairie et que ce soit le résumé ou la couverture, tout était fait pour que je l'achète. 

Le père de Darla, alcoolique et escroc de ses activités, n'arrive pas à garder un travail. Il ne peut s'empêcher de faire des entourloupes à ses patrons et s'enfuit avant que ça ne dégénère emmenant avec lui sa fille adolescente. Darla n'a connu qu'une vie fugace entre différentes villes jusqu'au jour où ils s'installent à Saffron Hills

Prêt à commencer une nouvelle vie, son père à l'air de vouloir changer, prendre leur vie en main et construire une nouvelle vie. Mais, cette ville semble cacher de terrible secrets. Quant à Darla, elle est victime de visions dans lesquelles elle se retrouve dans la peau d'un tueur

L'histoire de Photophobia est construite sur une série de meurtres mise en scène de façon morbide et des plus étranges. Le tueur prend un malin plaisir à photographier ses victimes. Dans une ville où Darla n'arrive pas à s'intégrer en compagnie de la jeunesse élitaire d'enfants riches, gâtés et superficiels, Tom Becker crée une ambiance sinistre et sombre. Photophobia est un thriller dans lequel se mêle du surnaturel

La lecture est agréable. J'ai apprécié voir l'évolution du père de Darla et rencontrer les personnages qui deviendront les amis de Darla. Les relations entre eux sont variés et c'est ce qui m'a plu. Le roman se lit vite, il n'est pas compliqué de suivre le raisonnement. Certains points sont devinables et d'autre non. La fin m'a plutôt surprise

L'histoire crée par Tom Becker est intrigante. Il nous plonge dès le prologue dans le roman. Les analogies sont faciles à faire, entre le passé de cette ville qui nous est exposé au début, mais qui est inconnu du personnage et par les visions de Darla. 

Photophobia fut une lecture plaisante et agréable qui pour la grande amatrice d'horreur n'a pas frissonnée, mais qui l'a intriguée jusqu'au bout. 

Titre : Photophobia
Auteur :  Tom Becker 
Éditeur : Milan
Collection : Page Turners
Genre : Jeunesse - Young Adult - Horreur - Policier
Nombre de pages : 280
Prix : 14,90 €

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire